A chacun sa réalité – 4 exercices de perception

par NMANGONE
A chacun sa réalité

Perception et réalité objective

Notre perception de tout phénomène est influencée par nos expériences passées, notre physiologie, notre culture et nos croyances et aussi surtout par notre situation émotionnelle au présent.
La compréhension plus ou moins nette d’une chose implique donc forcément une interprétation tout d’abord personnelle.

Dans la programmation neuro linguistique (PNL) on considère que l’image du monde n’est pas le monde mais une vision personnelle relative à soi.

Au moment ou vous vous trouverez entre amis, amusez-vous à de petit jeu de leur demander de penser à une pomme et de décrire ce qui leur est venu à l’esprit spontanément.
L’interprétation du mot « pomme » pourra aller dans plusieurs direction plus ou moins originale, que cela soit une pomme rouge, une verte, l’arbre du pommier, une bouteille de cidre voire même un célèbre logo d’une marque informatique…

Ces différentes perceptions sont bien souvent sources d’incompréhension et de malentendus.
Une technique simple que je vous conseille est de passer par la reformulation avec vos propres mots de votre compréhension d’un objectif qui vous est assigné, ou d’une phrase prononcée.
Cela permet de valider, ou non, votre perception.

Exemples :

« C’est toujours la même chose avec toi ». Phrase typique d’une généralisation facilement démontable en posant en retour une simple question « vraiment toujours ? », « n’est-ce pas parfois différent ? »
« Il faut que tu ailles à cette réunion ».  Le « il faut » renvoie à la notion d’un devoir à faire qui peut éveiller chez certain un certain stress. Il suffit d’affiner votre perception en vous demandant « que se passe t’il si je ne le fais pas ? »
« Ce matin mon chef ne m’a pas salué, il y a de l’orage dans l’air ».
Encore une perception non validée, peut-être était-il simplement distrait ou préoccupé par autre chose.

Ces exemples parmi tant de milliers d’autres nous indiquent que notre perception est subjective et l’objectivité complète est impossible.

La sophrologie dans tout cela :

Le principe de réalité objective dans la pratique de la sophrologie est fondamental.
Ce principe nous apprends à prendre immédiatement un recul et à voir les choses comme si c’était la première fois qu’elles arrivaient.
L’apport de la phénoménologie à la sophrologie et à toute notion de perception est essentiel.
La phénoménologie est simplement le fait du comment la chose nous apparaît et comment  nous la percevons.

Que faire pour contrer le risque d’une perception inadéquate ?
Prendre un recul immédiat sur les émotions qui émergent et prendre le temps de valider sa compréhension des choses.
Ce recul n’est certes pas forcément tout le temps chose facile dans une société ou l’information est bien souvent traitée dans un cadre émotionnel…

4 exercices pour mieux apprivoiser votre perception des choses :

1 – Exercice inspiré de la cohérence cardiaque
Exemple de situation :  vous avez un projet à réaliser qui véhicule un stress.

  • Asseyez-vous confortablement.
  • Prenez de profondes respiration en prenant plus de temps sur l’expire que sur l’inspire.
  • Respirez avec un cycle de 6 respirations par minute (4 secondes pour l’inspire et 6 secondes pour l’expire). Faites cela pendant une ou deux minutes à un rythme confortable pour vous (en variant les durées selon votre désir).
  • Visualisez maintenant ce projet qui vous stresse, si possible en utilisant vos 5 sens (ce que vous entendez, regardez, sentez, et même goutez).
  • En soufflant, évacuez loin de vous le stress qui vous habite. Répétez l’opération une dizaine de fois.
  • Envisagez de découper votre projet en petites étapes successives qui pourront vous sembler atteignable.
  • Prenez conscience de ce que vous ressentez en visualisant le projet fini, le recul que vous avez pu prendre.
  • Ancrez en vous cette sensation du travail accompli.

2 – Exercice de la vue aérienne en hélicoptère

Exemple de situation :  vous venez d’avoir un petit accident en voiture et cela vous paraît une catastrophe.

  • Installez-vous dans un endroit calme et confortable.
  • Prenez conscience de votre environnement en utilisant vos 5 sens.
  • Imaginez-vous vous élever dans les air comme sur un hélicoptère.
  • Vous voyez les choses dans le détail pour ensuite vous éloigner progressivement jusqu’à ne plus apercevoir les détails.
  • Prenez conscience que vous êtes un individu parmi des milliers, des millions et des milliards.
  • Prenez aussi conscience de ce que ce monde peu apporter de bien.. ou de moins bien.
  • Prenez aussi conscience que chacun vit des joies et des peines d’intensité différente.
  • Vous revenez ici et maintenant et quittez cette vue en hélicoptère. Laissez maintenant venir une image qui représente une sensation de bien être et inspirez profondément en vous cette sensation.
  • Réactivez-vous.

    Inclure les perceptions sensorielles (vue,  ouïe, etc) dans une visualisation accroit encore plus l’intensité de ces exercices.

3 – Exercice du fruit
Cet exercice s’inspire de la méditation pleine conscience

  • Installez-vous confortablement et prenez le fruit qui vous plaira
  • Fermez les yeux et parcourez ce fruit avec les doigts,  découvrez sa forme et sa texture.
  • Portez-le maintenant près du nez,  respirez son odeur, découvrez la comme si c’était la première fois,  cherchez en les nuances.
  • Mettez le en bouche sans le mâcher, faites le tourner, prenez conscience de sa texture, du contact avec la langue, les gencives, les dents,  quel est son goût ? Il y a-t-il une odeur qui vous parvient ?
  • Croquez le lentement en vous concentrant sur le goût qui émerge, la texture qui change. Découvrez ce que mâcher entraîne comme sensations dans la bouche.
    Avalez maintenant et prenez conscience de ce que vous ressentez à ce moment.
  • Vous venez de manger un fruit en pleine conscience. Comment vous sentez-vous ? Qu’avez-vous découvert ? Que s’est-il passé avec vos pensées ?

4 – Promenade des 5 sens

  • Installez-vous confortablement
  • Choisissez une promenade dans un lieu « ressource » que vous connaissez ou que vous imaginez.
  • Placez-vous en visualisation dans le lieu de cette promenade.
  • Commencez la promenade en tenant compte de vos possibilités.
    Arrêtez-vous un instant.
  • Regardez autour de vous en privilégiant le sens visuel et en mettant les autres sens au plus bas.
  • Choisissez une image visuelle en souvenir de cette promenade.
    Inspirez cette image en vous.
  • Reprenez votre promenade.
    Arrêtez-vous à nouveau un instant.
  • Regardez autour de vous en privilégiant l’audition et en mettant les autres sens au plus bas. Choisissez un son en souvenir de cette promenade.
  • Inspirez ce son en vous et commencez ainsi à constituer une image multisensorielle en souvenir de cette promenade.
  • Reprenez votre promenade.
    Arrêtez-vous à nouveau un instant.
  • Regardez autour de vous en privilégiant le sens kinesthésique (contact avec le sol, l’air, la température, le vent, la position…) et en mettant les autres sens au plus bas.
  • Choisissez une de ces sensations en souvenir de cette promenade.

Les perceptions nous permettent aussi bien de vivre des moments de détente physique agréable que nous amener vers des états émotionnels désagréable.
Elles nous sont personnelles et empreintes de notre histoire et nos ressentis.

A nous de choisir par quelles perceptions nous nous laissons influencer.

Nicolas Mangone

Suggestion de billet