Magnetisme de la voix & thérapeutique

par NMANGONE
magnetisme

TERPNOS LOGOS OU ACCOMPAGNEMENT DE LA VOIX

La guidance vocale du sophrologue pendant l’animation des séances (individuelle ou collective) est appelée le « terpnos logos » (du grec « terpnos » signifiant agréable et « logos » discours).
Il est le langage, le ton, et véhicule l’intentionnalité des mots utilisés par le thérapeute sophrologue pendant une séance.

Cette guidance consiste à descendre au stade alpha (appelé aussi niveau sophroliminal) à un niveau de détente neuromusculaire très approfondi et un niveau de conscience le plus abaissé possible tout en restant en veille à la limite du sommeil.

5 éléments primordiaux constituent une bonne qualité du terpnos logos :

  • la voix
  • le vocabulaire
  • la fluidité
  • l’intention
  • les silences

Nul besoin d’utiliser de musique de fond pour deux raisons :
la sophrologie n’étant pas une relaxation ordinaire,  la musique serait un élement qui pourrait faire une diversion perturbatrice au mental du consultant.
Le sophrologue ou thérapeute se doit d’avoir une confiance posée sur sa voix et son intentionnalité, ce qui élimine toute « béquille » musicale.

MAGNETISME SONORE DE LA VOIX

On peut parler alors de « magnétisme » de la voix au même titre du magnétisme traditionnel ou du magnétisme canalisé. L’histoire ancienne et moderne atteste par des faits nombreux que la voix même chantée dès qu’elle transmet un fil harmonieux fait éprouver un effet de magnétisme.
Ainsi on a pu constater qu’un discours pouvait électriser aussi bien les foules que à contrario les endormir.

Avant que l’intention n’impressionne l’esprit et commence à faire bouger la structure consciente et inconsciente, il est nécessaire que les vibrations sonores aient stimulé le sens de l’ouïe.

L’expérience de Ernst Chladni (fondateur de l’acoustique moderne) est assez significative.
En déposant du sable sur un plateau métallique et faisant frôler ce dernier avec l’archer d’un violon, sont apparus des formes géométriques.
Ce qui donna à conclure que la vibration sonore est capable de réorganiser la matière et voire même aussi l’ordonner de façon harmonieuse.

Dans la continuité de ce type d’expérience parlons aussi de la « Cymatique » (étude du phénomène d’onde) dont le père initiateur, Hans Jenny, qui en générant le son des voyelles de langages anciens (hébreu ou sanskrit) observa la réorganisation du sable du symbole correspondant.

Ces expériences sont toutes suffisamment persuasives pour en conclure que les mots et leur son peuvent transformer la matière et par conséquent dans le cadre d’une guidance en terpnos logos contribuer à réharmoniser des cellules du corps.

Tout comme le magnétisme agit de manière énergétique sur les cellules, la voix et la nature de son timbre et des mots utilisé fait de même.

On peut parler alors de magnétisme de la voix.

Nicolas Mangone

Suggestion de billet